Llukalkan aliocranianus - Nouvel Abelisaurid d'Argentine

Llukalkan

Une équipe de chercheurs internationaux a nommé et décrit une nouvelle espèce de dinosaure redoutable et carnivore à partir d'un crâne partiel découvert en 2015 dans la province de Neuquén (nord de la Patagonie). Le dinosaure est un membre de la famille des Abelisauridae et il a été nommé Llukalkan aliocranianus. Le nom du genre vient du dialecte local Mapuche et se traduit par "celui qui fait peur". Non seulement Llukalkan était un prédateur apex probable, mais sa découverte contribue à confirmer que les abélisaures étaient l'un des prédateurs les plus importants et les plus significatifs en Amérique du Sud au cours du Crétacé supérieur.

Llukalkan

Trouvé à proximité de Viavenator exxoni

Le crâne bien conservé a été trouvé dans des affleurements de la formation Bajo De La Carpa sur le site fossilifère de La Invernada. Les strates de ce site ont été déposées il y a environ 85 millions d'années (stade faunique Santonien du Crétacé supérieur) et les ossements ont été trouvés à proximité de l'emplacement d'une découverte antérieure d'abélisauridés (Viavenator exxoni), qui avait été trouvée par certains des scientifiques qui ont également participé à l'étude Llukalkan.


L'évaluation de l'os lacrymal suggère que ce matériel crânien représente un animal sub-adulte et la comparaison avec d'autres abélisauridés tels que Carnotaurus indique que Llukalkan pouvait mesurer environ cinq mètres de long, ce qui le rend légèrement plus petit que Viavenator, dont la longueur est estimée à environ six mètres.


Dans une publication universitaire évaluée par des pairs, le "Journal of Vertebrate Paleontology", les chercheurs, dont Federico A. Gianechini, Leonardo S. Filippi et Ariana Paulina-Carabajal, ont identifié un certain nombre d'autopomorphies dans le matériel crânien, ce qui leur a permis d'attribuer en toute confiance une nouvelle espèce. Le nom trivial est dérivé du latin pour "crâne différent".


Les Abelisauridés : les "grands" !

Quelque dix genres différents de dinosaures abélisauridés ont été découverts en Patagonie à ce jour. Les scientifiques affirment que Llukalkan et Viavenator étaient probablement contemporains et ils contribuent à démontrer la prédominance de ce type de dinosaure théropode au Crétacé supérieur d'Argentine. Le Viavenator et le Llukalkan nouvellement décrit étaient tous deux étroitement apparentés et ont été assignés au clade Abelisauridae, le Furileusauria qui comprend le Pycnonemosaurus (P. nevesi), géologiquement beaucoup plus jeune et beaucoup plus grand, dont les fossiles proviennent du Brésil.


Des mégaaptors pour la compagnie

Il est probable que ces deux abélisauridés furileusauriens aient partagé leur environnement avec un autre type de grand théropode hypercarnivore. Des fossiles du mégaraptor Tratayenia rosalesi, décrits en 2018, sont également associés aux strates d'âge Santonien de la formation Bajo de la Carpa, bien que le matériel de Tratayenia ait été trouvé à un endroit différent.


Avec une longueur d'environ huit mètres (voire plus), le T. rosalesi était un prédateur redoutable. Il n'est pas certain que les abélisauridés étaient les "grands" de la chaîne alimentaire. Cependant, la découverte de Llukalkan, si proche des fossiles de Viavenator, suggère que ces types de théropodes étaient des prédateurs extrêmement efficaces.