Une découverte de fossiles montre l'évolution des mammifères après l'extinction des dinosaures.

Une découverte de fossiles montre l'évolution des mammifères après l'extinction des dinosaures.

Après qu'un astéroïde se soit écrasé sur ce qui est aujourd'hui Chicxulub, au Mexique, il y a 66 millions d'années, une chaîne d'événements s'est produite qui a entraîné la disparition des dinosaures et la prolifération des mammifères. Mais il a été difficile de déterminer exactement ce qui s'est passé après cet événement, connu sous le nom d'extinction massive du Crétacé et du Paléogène (K-Pg), en raison de la rareté des fossiles. Hier (24 octobre), une équipe de chercheurs a publié dans la revue Science un article détaillant leur découverte en 2016 d'une multitude de fossiles de plantes et de mammifères qui permettent de comprendre comment les écosystèmes se sont rétablis après l'impact de l'astéroïde.

fossile dinosaure

Les chercheurs, dirigés par Tyler Lyson, paléontologue spécialiste des vertébrés au Denver Museum of Nature and Science, ont trouvé plus de 1 000 fossiles de vertébrés, dont 16 espèces de mammifères sur le site fossilifère de Corral Bluffs, situé près de Colorado Springs. Ils ont également trouvé plus de 6 000 fossiles de feuilles et 37 000 grains de pollen, rapporte le New York Times.


"Avec cette découverte, nous commençons à voir le crâne entier de beaucoup de ces mammifères que nous ne connaissions auparavant que par les dents", a déclaré au Times Stephen Chester, paléontologue spécialiste des mammifères au Brooklyn College et coauteur de l'article.


Selon Science, le site présente un enregistrement quasi-continu de la vie végétale et animale sur une période d'un million d'années après l'extinction de masse K-Pg. Lyson et son équipe ont pu déterminer l'âge du site grâce à des couches de cendres volcaniques contenant des minéraux radioactifs, ainsi qu'à la présence de nombreux fossiles de fougères, qui se développent après qu'un écosystème a été perturbé.


Les chercheurs ont constaté que les plantes et les animaux se sont reconstitués plus rapidement qu'on ne le pensait et que, lorsque les fougères ont été remplacées par des forêts de palmiers, la variété des plantes a également entraîné la diversification des mammifères, qui sont passés de petits animaux de la taille d'un rat à des animaux plus grands. 700 000 ans après l'extinction, certains mammifères étaient 100 fois plus grands que ceux qui avaient survécu à l'impact de l'astéroïde.


"C'est l'une de ces découvertes dont rêvent tous les paléontologues", déclare à Science News Steve Brusatte, paléontologue à l'université d'Édimbourg, qui n'a pas participé aux recherches.